Marketing d'auteur

 

Le lecteur choisit un livre sur un coup de cœur…

           Il adopte un auteur qui le fait vibrer...

 Mais il faut d’abord qu’il sache que le livre et l’auteur existent…


🦋🦋🦋

L’écrivain est un auteur et un artiste, mais aussi un travailleur autonome et un entrepreneur. 

Pour la plupart des personnes qui écrivent, la décision de se rendre à la publication de son oeuvre est émotive. La phrase «J’ai le goût de partager…» est généralement ce qui motive cette décision. Pour la plupart d’entre-nous, le succès vient donc avec le travail, une bonne planification, une saine gestion et encore du travail. On comprend à la dure ce que cela signifie du côté financier. Devenir travailleur autonome implique une réflexion complexe qui comprend établir des objectifs réalistes, développer un plan d’affaires, gèrer un budget, comprendre le marché du livre et les contraintes. 

Il existe des sites fort intéressants que vous pouvez consulter concernant le plan d’affaires. En voici deux où les services sont gratuits :

       Réseau entreprises Canada

       Investissement Québec

Sans vouloir négliger les autres fonctions de gestion de l’écrivain, cette section de mon site web est consacré uniquement à la partie marketing du plan d’affaires. 



 🦋🦋🦋


La maison d’édition est responsable de faire la publicité des livres qu’elle publie.  L’auteur a avantage à s’occuper lui-même du marketing de son nom et de son œuvre.

 Bien sûr, nous savons tous que la qualité de l’écrit ne voyage pas toujours en duo avec la notoriété de l'artiste. D’excellents livres restent inconnus alors que des bouquins moins bien ficelés se vendent comme de petits pains chauds. Une sorte de hasard un peu tordu. Par contre, on sait qu'un profil d'artiste connu (artistes du petit écran, politicien, notoriété publique, etc) favorisent les ventes de ses livres. On verra aussi l’achalandage augmenter lors des séances de dédicaces. La plupart des auteurs ne partent pas leur carrière avec une notoriété acquise; il faut la développer et ça prend du temps et des efforts. C’est mon cas. Au fil des années, j’ai développé une approche marketing pour améliorer mes chances de me faire connaître.

Mise en garde : ceci n’est pas une recette qui s’applique de la même manière à toutes les situations. Je partage ici gratuitement mes réflexions à la suite de mon expérience personnelle depuis cinq ans. Je souhaite que les auteurs s’en servent pour commencer ou poursuivre leur propre réflexion. Vous n'y trouverez pas tous les détails (pas de coûts associés parce qu’ils changent constamment), mais plutôt des listes de sites Web qui pourront aider à poursuivre la réflexion. 

Marketing 101 — Affiliation

 Pour l’auteur, il est très important de s’affilier à divers organismes qui œuvrent dans le domaine de la littérature. L’Union des écrivaines et des écrivains du Québec (UNEQ), les sociétés littéraires locales ou régionales en sont des exemples.

 L’auteur peut aussi s’associer à des organismes dans son domaine. À titre d’exemple, l’auteur qui écrit des romans historiques pourrait avoir avantage à s’affilier à des groupes qui discutent de généalogie ou d’histoire.

Pour en savoir plus...

             

Marketing 201 — Programmes incitatifs

 Le Conseil des arts du Canada, le ministère de la Culture du Québec et plusieurs municipalités supportent des programmes particuliers qui viennent en aide aux écrivains. Pensons entre autres au DPP, COPIBEC, OPIC et plusieurs résidences d’écriture ainsi que des programmes d’échange à l’international. Les résultats de ces programmes obtiennent une couverture médiatique; par conséquent, ils deviennent un bon outil pour se faire connaître.

 Pour en savoir plus


Marketing 301 — Réseaux sociaux

 Dans notre monde où l’information transige à la vitesse de l’éclair, l’utilisation des réseaux sociaux est un incontournable. Bien utilisés, Facebook, Twitter,  Google+ et d'autres peuvent devenir des outils puissants pour faire le marketing de nos œuvres.

Pour en savoir plus

Marketing 401 — Visibilité sur le NET

 Ce volet comprend l’utilisation efficace de l’internet autre que les réseaux sociaux. De quel type de site web a-t-on besoin ? L’ouverture d’un blogue est-elle suffisante ?

Pour en savoir plus


🦋🦋🦋


Il ne reste qu’à intégrer tous ce que vous aurez appris au fil de ces pages dans un processus cohérent et utile.

Imaginez...

Un nouveau livre est publié. Vous l’aimez et vous voulez le partager avec le plus grand nombre de lecteurs. En premier, vous l’annoncez sur votre site web. Puis vous en faites un résumé sur votre blogue. Vous publiez votre billet (blogue) sur votre page professionnelle Facebook. De plus, vous l'envoyez à la FQLL pour qu’on en parle dans Le Passeur. Vous ajoutez les informations contenues dans le RÉCI[F] et sur le site web de vos associations. Vous participerez à divers évènements dans les prochaines semaines (Salons du livres, lancements, séances de dédicaces) et vous les annoncez sur Facebook, votre blogue, votre site web, les sites de vos associations.

 Vous visitez votre bibliothèque pour vous assurer qu’elle se le procure. Elle l’achètera chez le libraire qui pourrait en demander quelques copies supplémentaires, parce qu’il connaît l’écrivain…

 Imaginez le buzz : chaque démarche de marketing fonctionne par elle-même et elle s’ajoute à l’efficacité des autres pour engendrer un rayonnement qui peut devenir puissant.  

 Les chances que tout ça produise un effet viral augmentent avec le nombre d’activités.

Dernière modification : 16 mai 2017

© Suzie Pelletier 2016